Organisation de l’association

fonctionnement-kellafrique

L'ORGANISATION DE KELLAFRIQUE

L’association KELLAFRIQUE, porteuse du programme KELLEWANDA, est organisée autour :

  • Du Bureau Central de Coordination (B.C.C.) composé d’un Comité de Pilotage (C.P.) et d’un Comité d’Evaluation (C.D.E)
  • Du Conseil d’Administration de KELLAFRIQUE (C.A.)
  • Cabinet de la Présidence de KELLAFRIQUE (CPK)

Bureau Central de Coordination

Il est placé sous la tutelle du Président Général de KELLAFRIQUE. Il a pour mission principale de gérer les projets, plus précisément celui du Programme KELLEWANDA sous financement propre ou des bailleurs des fonds.

Le Bureau Central de Coordination est dirigé par un directeur général nommé par le Président Général de KELLAFRIQUE.

La mise en place du B.C.C apparait comme une réponse et un instrument de partenariat entre les bailleurs de fonds et les autorités dans la gestion, le financement et l’exécution de nos projets sectoriels et multisectoriels.

Le Bureau Central de Coordination est quant à lui un organe opérationnel qui s’occupe de la supervision des activités, des opérations, des projets et des programmes de développement au sein de KELLAFRIQUE.
La mise en place du BCC nous apparait comme une réponse et un instrument de partenariat entre les talents entrepreneurs partenaires, les bailleurs de fonds et les autorités dans la gestion, le financement et l’exécution de nos programmes, nos projets sectoriels et multisectoriels.
Le BCC est placé sous la tutelle de la Délégation Générale. Il a pour mission principale de gérer les grands projets et les programmes sous financement propre ou des bailleurs des fonds.

Il fonctionne avec un comité de pilotage et un comité d’évaluation et de contrôle. Le délégué général cumule les fonctions de président du comité de pilotage et de président du comité d’évaluation au sein du Bureau Central de Coordination. Il exerce ses fonctions sous le contrôle de l’assemblée générale de KELLAFRIQUE qui est composée du conseil d’administration central et des actionnaires.
En sa qualité de délégué général, il assume et assure la direction opérationnelle du Bureau Central de Coordination ; en sa qualité de président du comité de pilotage, il supervise l’établissement des grandes orientations dans la direction de KELLAFRIQUE, des grands projets et des programmes en cours et à venir.

Objectif du B.C.C

Le rôle du BCC est de sensibiliser et de relayer l’information aux membres de  KELLAFRIQUE pour les tenir informés et pour qu’ils s’impliquent dans les groupes de travail, afin que les membres adhèrent au programme avec les informations nécessaires et une lucidité quant aux enjeux. Afin que chaque évènement soit un réel succès, le rôle du BCC est de contribuer à l’amplifier.

Expliquer pour comprendre Nos Programmes : l’analyse et le décryptage autour des différents aspects du développement durable, la mise en place du programme KELLEWANDA et ses enjeux.
Favoriser les synergies : proposer des enceintes de dialogue entre membres, et entre eux et les autorités nationales et internationales.
Favoriser la visibilité et l’implication de la société civile dans une démarche multiacteurs : de manière globale, la poursuite de la montée en puissance de la mobilisation de la société civile pour nos Programmes, permet d’organiser à Yaoundé et en régions, des événements et/ou en participant/contribuant aux événements portés par d’autres structures.

Contribuer à KELLAFRIQUE Solutions : le BCC est une force de proposition du dispositif de KELLAFRIQUE Solutions qu’il a initié, participant à son comité de programmation.

En amont, son Comité de Pilotage soutiendra les membres du BCC pour se mobiliser et apporter du contenu aux différents volets du dispositif KELLAFRIQUE Solutions (visites en régions, plateaux TV, plateaux de Radios, réseaux sociaux, sites web).
Sensibilisation et mobilisation : Ce groupe de travail aura pour objectif, d’aboutir à l’élaboration d’un document pédagogique, destiné à tous les acteurs, sur les enjeux que recouvrent le programme KELLEWANDA et le développement durable, la responsabilité de chacun et l’évolution des modèles à l’œuvre pour inverser la tendance.

Organisation administrative du bureau central de coordination
Une Direction Générale : Division d’appui à la direction générale incluant une unité organisationnelle de contrôle de gestion et informatique ; Division de passation des marchés
Une Direction Technique avec une Division des programmes ;
Une Direction Administrative et Financière avec trois divisions (comptabilité et finances,
contrôle et vérification des dépenses et administration et gestion des ressources humaines) ;
Une Direction de l’Audit Interne.

bureau-president
Fonctionnement du B.C.C

Le Bureau Central de Coordination est dirigé par un directeur général. Il est assisté d’un Comité de Direction Elargi (C.D.E) comprenant un directeur technique, un directeur administratif et financier, un directeur de l’audit interne, du coordonnateur de l’unité d’exécution des projets et le chef de la division de

passation des marchés. Le CDE gère au quotidien les activités liées à l’exécution technique et financière des programmes, des projets ainsi qu’à la passation des marchés.

Le Comité de Pilotage, le projet du programme KELLEWANDA étant de grande dimension, KELLAFRIQUE crée deux types de Comités de Pilotage : le premier aura une vocation opérationnelle puisqu’il sera chargé de suivre les phases d’avancement du projet du programme KELLEWANDA et de prendre connaissance des prises de décisions en rapport avec les projets.
Le deuxième comité, dit comité directeur, réunira les dirigeants et les hauts responsables de KELLAFRIQUE, SOCIETES PARTENAIES qui seront appelés à prendre en charge les missions et les tâches qui n’entrent pas dans le cadre des responsabilités des participants au comité opérationnel.
La création d’un comité de pilotage au sein de KELLAFRIQUE est liée au projet du programme KELLEWANDA. Ce projet très important nécessite la mise en place d’une feuille de route qui définit les différentes étapes de la réalisation du projet du programme KELLEWANDA et la répartition des travaux. Ce comité se charge de fixer les délais d’achèvement de chaque phase de travaux, de se coordonner avec le ou les chefs de projets pour suivre régulièrement l’avancement des tâches de chaque acteur et veille à leur bon déroulement.
Dans le BCC , le Comité de Pilotage joue un rôle extrêmement important dans l’exécution, dans la valideation des choix stratégiques, le suivi, à la réussite des projets du programme KELLEWANDA, puisqu’il réunira un groupe de dirigeants chargés principalement de veiller au bon fonctionnement des travaux et des plans d’application des projets de KELLAFRIQUE.
Le Comité Directeur est l’instance d’orientation stratégique du Comité de Pilotage. Il sera composé de quatre délégués : un délégué aux Finances, commerce et marketing qui en assure la Présidence, un délégué à la recherche, au plan et du suivi de la mise en œuvre de la révolution de la modernité qui en est le vice-président et de deux délégués de la Présidence de KELLAFRIQUE. Le Délégué général en est le secrétaire.
Le Comité de Pilotage Opérationnel sera composé de plusieurs représentants de chaque spécialité et le membre de chaque département concerné par le projet en question.

Comité D’Evaluation et de Controle
Le Comité d’évaluation et de contrôle des grands projets et des programmes est une instance de l’Assemblée Générale de KELLAFRIQUE.
Il y a certains projets ayant une dimension transversale (par exemple : la plate-forme KELLADATA, BOMABAYE, avec santé, nutrition, agriculture, bien-être…), ils dépasseront les limites de compétences des directions générales et des commissions permanentes.
Il a donc semblé nécessaire qu’elles soient soumises au contrôle d’un organe spécifique. Dans le cadre de ses prérogatives de contrôle financier, KELLAFRIQUE mettra en place, cinq missions essentielles et permanentes dont l’objectif est de veiller à l’efficience de la dépense du Bureau Central de Coordination.
La première, d’évaluation et de contrôle, est chargée de contrôler l’utilisation des revenus du BCC ; La

deuxième, est celle d’évaluation et de contrôle de sécurité de financement de projets et de programmes, cette mission a pour but de vérifier l’application et le respect de lois, des sources possibles de financement des projets et de procéder à l’évaluation de toute question relative aux finances de ces projets et programmes.

La troisième mission est de réaliser des travaux d’évaluation portant sur des sujets transversaux, chaque sujet étant traité par deux co-directeurs généraux.
La quatrième mission est de donner son avis sur une étude d’impact accompagnant un projet ou un programme déposé par VICODERE COOPERATION, sur saisi du président de la commission chargée de l’examen des projets et de programmes avec la validation du Président de l’Assemblée générale ;
Et enfin la cinquième mission est de jouer le rôle de « tour de contrôle » de l’évaluation de VICODERE COOPERATION. Il peut ainsi recueillir les recommandations des missions d’information, faire des propositions utiles concernant l’ordre du jour de la semaine consacrée au contrôle de VICODERE COOPERATION.
Le comité d’évaluation et de contrôle comprend :
10 membres de droit (le Président Général de KELLAFRIQUE , qui préside l’Assemblée générale ; le Secrétaire Général Central ; le Secrétaire Général de KELLAFRIQUE NATION ; le Président Délégué Général de KELLAFRIQUE INTERNATION, le Délégué Général du Bureau Central de Coordination, le Président Directeur Général de VICODERE COOPERATION ; le Président des Commissions Permanentes, le Rapporteur Général de la commission des Finances, le Président de la commission des Affaires des projets et des programmes, le Délégué à l’évaluation des choix scientifiques et technologiques, 10 membres désignés par leur direction générale de KELLAFRIQUE.

LE CONCEIL D'ADMINISTRATION DE KELLAFRIQUE

L’association est administrée par un Conseil d’Administration composé d’au moins trente membres majeurs jouissant de leurs droits civiques élus par l’Assemblée Générale. Sont membres de droit les 10 membres des bureaux exécutifs et les 3 membres de chaque collège.
Les autres membres du Conseil d’Administration sont élus pour 5 ans. Ils sont rééligibles. Par exception, les dix-huit premiers mois suivant la création de l’association, les membres du Conseil d’Administration et du bureau sont désignés par les membres fondateurs.
En cas de vacance, le Conseil d’Administration pourvoit au remplacement provisoire de ses membres, par cooptation.
Ces cooptations doivent être ratifiées par la prochaine Assemblée Générale pour devenir définitives. Les remplacements se terminent à l’échéance du mandat des membres dont ils ont pris la suite.